Séance allaitement à Angers, Maine-et-Loire

photographe allaitement angers par Madeleine photographe avec Cécile et son bébé photographe angers seance allaitement

A PROPOS DE CÉCILE ET SON BÉBÉ...

Maternité - Allaitement

En quelques mots qui es-tu ? Quelle maman es-tu ?

Je suis Cécile, maman d’une petite fille de bientot 7 mois, en couple avec son papa, Jordan. Nous sommes des parents très fusionnels, on est une famille très soudée et pleine d’amour. Je dirais que tout ce qu’on fait, nos choix de vie et d’éducation etc, nous les faisons avec le cœur. Au risque de nous mettre dans la case du parent un peu bobo et hippie, on porte, on cododote, on a décidé de vivre l’aventure de l’allaitement non écourté et de la DME (diversification alimentaire mené par l’enfant). Bref, le cliché, mais pour nous ce sont des choix qui nous ressemblent.

01

Qu'est-ce-que la maternité pour toi ?

Pour moi la maternité, c’est une ouverture sur moi-même. Ça été une nouvelle naissance, un second souffle dans une vie qui ne me convenait plus. C’est ce qui m’a sauvé. Être maman, ce n’est pas la seule chose qui me définit mais c’est l’une de mes facettes. Être maman c’est voir les yeux qui brillent et la fierté de l’homme que j’aime. Être maman, c’est donner le meilleur à ma fille.

02

Avais-tu des doutes, des peurs ou des questionnements pendant ta grossesse ?

Non, j’étais très sereine. Je savais que tout allait bien se passer. J’avais tout mis en œuvre pour. J’avais laissé mes craintes de côté et par la même occasion tous les gens négatifs. J’ai décidé qu’il ne pourrait rien m’arriver. Bref, j’avais le feeling que tout allait bien se passer ! Même si en post partum ça a été la belle dégringolade.

03

Quelle était l'implication du papa durant ta grossesse ?

Il était super attentif à mes besoins, il essayait de se connecter à notre bébé. Il écoutait et s’informait quand je lui parlais allaitement, accouchement. Il s’est impliqué à fond dans notre projet d’accouchement à la maison. Il voulait vraiment vivre ce rêve d’une naissance dans l’eau. Il a été très serein, il me rassurait beaucoup. Pour lui, il en était sûr, le grand jour allait bien se dérouler. J’en ai les larmes aux yeux en l’écrivant, avec du recul, je me rends compte que sa façon si sereine et naturelle d’aborder les choses a contribué au bon déroulement de cette naissance.

04

Comment appréhendais-tu l'accouchement ? Comment cela s'est-il passé ?

Je l’ai envisagé comme une sportive se prépare comme une compétition et comme un avocat se prépare pour la plaidoirie de sa vie. J’ai préparé le mental et le physique. J’ai continué à être très active. Chaque jour, je marchais, je vivais comme d’habitude en fait. Mentalement, je nourrissais le positif. Il n’y avait pas de place pour tout le négatif. Chaque jour, ma confiance en mon corps et en mon bébé grandissait. Je lui parlais beaucoup. J’ai vécu un accouchement plutôt rapide. Je n’ai senti la douleur que lorsque sa tête était déjà engagée. J’ai donc eu directement le réflexe de poussée et ma sage-femme n’est pas arrivée à temps. Nous lui avons donné naissance tous les deux, dans l’eau et ce fut la plus belle expérience de ma vie.

05

A quel moment ton désir d'allaiter ton bébé est apparu ? Avant, pendant la grossesse ou à sa naissance ?

Avant de tomber enceinte de ma fille, j’ai fait une fausse couche. Suite à ce douloureux événement, j’ai commencé à énormément m’informer sur tout ce qui touche la périnatalité. Allaiter, ce n’était pas une évidence, je n’avais pas vraiment de modèles autour de moi. Au fur et à mesure de mes lectures, j’ai réalisé que je voulais vivre ma maternité de la façon la plus naturelle qu’il soit, comme je le fais pour ma façon de consommer, de manger. C’était plutôt logique en fait. Je savais donc que je voulais allaiter ma fille, que je voulais un allaitement non écourté et que j’étais prête à braver toutes les difficultés.

06

Comment se sont passés les débuts de ton allaitement avec ton nouveau-né ?

Ma fille avait un frein de langue restrictif. Les débuts ont été très difficiles. J’ai eu des crevasses dès le lendemain de sa naissance. C’était très douloureux et difficile à gérer avec les douleurs liées à l’accouchement. Je n’ai pas trop souffert des tranchées (contractions de l’utérus durant les jours qui suivent l’accouchement.)

07

As-tu été entouré, informé et conseillé pour débuter ton allaitement ?

J’étais déjà très informée avant d’accoucher. J’ai très vite consulté une consultante en lactation IBCLC pour résoudre mes difficultés d’allaitement.

08

Quelles ont été tes sources d'information autour de l'allaitement maternel ?

Je me suis beaucoup renseignée sur les réseaux sociaux. Il existe des comptes Instagram et des groupes Facebook qui regorgent d’informations. Je faisais aussi partie de l’association L’Or Blanc et je participais à des réunions de discussion autour de l’allaitement. J’ai également lu le livre de la Leche League et Le manuel très illustré de l’allaitement.

01 / 08

Suite de l'interview - Allaitement

01

Quels conseils donnerais-tu au futures mamans allaitantes ?

Il y a deux éléments essentiels : l’information et le soutien (par des personnes RÉELLEMENT formées à l’allaitement, par exemple les consultantes en lactation IBCLC). La persévérance est également un élément essentiel. Parfois tout ne coule pas de source et le chemin peut être semé d’embûches. Si le souhait d’une maman est d’allaiter et que cela lui tient vraiment à cœur, il ne faut pas qu’elle abandonne. Les difficultés peuvent être surmontées avec un bon soutien.

02

Quel rôle joue le papa dans cette aventure lactée ?

La compagne ou le compagnon joue un rôle essentiel. Le soutien moral est très important. L’autre peut répondre aux remarques et aux critiques. C’est même essentiel. La mère doit se sentir soutenue dans cet allaitement. Pour l’aspect plus « logistique » l’autre peut préparer le petit cocon d’allaitement : disposer les coussins, mettre en place une ambiance propice etc. Les premiers jours, il est important que la mère n’ait à se soucier que d’elle et de son bébé. L’autre peut donc assurer les tâches ménagères et la préparation des repas.

03

Comment s'est déroulée ta première sortie en tant que maman allaitante ?

Je me souviens être sortie pour quelques achats de Noël, ma fille en écharpe a commencé à pleurer et je lui ai donné dans le sein à la caisse. La caissière lui a souhaité bon appétit. C’était vraiment mignon.

04

Comment vis-tu ton choix de maman allaitante vis à vis du regarde la société actuelle ?

Pour le moment je n’ai pas trop subi de regards ou de remarques insistantes puisqu’il est considéré comme plutôt « normal » d’allaiter un jeune bébé. Parfois, on me regarde lorsque j’allaite au restaurant mais à vrai dire…. ça me passe au dessus. Je pense que les regards vont commencer à changer a mesure qu’elle grandira puisque l’allaitement d’un grand bébé ou d’un bambin n’est pas une norme ici. Sinon, à plusieurs reprises on m’a demandé à quel moment je la « passerai au biberon », comme si cela était un passage obligé…

05

Quel message aimerais-tu faire passer par ses photos d’allaitement ?

J’aimerais qu’allaiter soit considéré comme un acte naturel d’une maman envers son bébé, au même titre que l’est le fait de donner le biberon. Personne ne s’insurge quand un bébé boit un biberon dans un lieu public, quand allaiter dans ce genre de situation est problématique pour certains. Bref, je souhaiterais que l’allaitement devienne un acte normal !

06

Est-ce qu'il y une séance en particulier qui t'as touché ou donné envie de vivre l'expérience d'une séance photo avec moi ?

Tu avais déjà réalisé des photos grossesse avec moi, j’avais gardé un bon souvenir de ce moment passé ensemble et j’avais été émerveillée par le résultat des photos photos. Alors c’est avec plaisir que j’ai voulu immortaliser mon allaitement avec toi.

07

Comment envisages-tu la suite de ton aventure lactée ?

Nous souhaitons aller vers un sevrage naturel. Ma fille tètera tant qu’elle le voudra… Je souhaite respecter son rythme et ses besoin au maximum.

08

Un petit mot sur ta séance photo allaitement ?

J’ai encore une fois passé un agréable moment en ta compagnie. C’est toujours sympa d’être reçue dans une ambiance détendue et intimiste. Encore merci pour ton accueil et ta douceur.

01 / 08

UNE SÉANCE ALLAITEMENT À ANGERS ?

CONTACTEZ-MOI POUR RÉSERVER VOTRE SÉANCE PHOTO...